lundi 9 septembre 2013

Ca se passe près de chez vous. Christian, Estinnes.

Christian parmi ses amis Gilles
Le 02 septembre, Christian Ah Ting, un habitant de Rouveroy (Estinnes) de nationalité Mauricienne a été arrêté par la police communale sur l’ordre de l’Office des Etrangers (OE) alors que son recours en suspension d’une décision négative de l’OE sur sa demande de régularisation était encore en cours. C’est une arrestation par la ruse : la police lui a fait croire qu’il devait simplement remplir un formulaire au commissariat pour l’arrêter et l’amener à Vottem! L’avocat a introduit une demande de mesure provisoire en extrême urgence mais elle a été rejetée ce vendredi 06 septembre. Une demande de mise en libération a ensuite été rejetée le 24 septembre. Christian est sur les rails de l'expulsion...

Depuis le début, ses proches et ses amis se mobilisent, avec l'appui de la Marche des migrants. Merci de nous apporter votre soutien en signant et en faisant tourner la pétition pour sa libération et sa régularisation via ce lien et en suivant les mises à jour de cet article à diffuserIl faut accentuer la pression. La vie et les amis de Christian sont ici, il doit rester ici !

Extraits de presse et prochaines actions prévues ci-dessous. 

Les faits

Christian Ah Ting, de nationalité Mauricienne et habitant à Rouveroy, petit village de la commune d'Estinnes (dans le Hainaut) a été, sur ordre de l'office des étrangers, arrêté par la police communale le 2 septembre et conduit au centre fermé de Vottem (près de Liège).

Christian vit en Belgique depuis 13 ans. Il était venu dans notre pays pour une intervention chirurgicale et il est resté.
Il vit chez son oncle octogénaire (belge) et sa tante (mauricienne) qui ont une ferme à Rouveroy. 
Outre le fait qu'il aide son oncle et sa tante dans les travaux de la ferme, il est très bien intégré dans le village et apprécié de tous. Il est de bonne volonté, et toujours disponible pour aider son entourage, par exemple, sa voisine mal voyante. Souvent, il garde les enfants de ses amis... 
Il s'est très bien intégré dans la vie socioculturelle du village et prend part au folklore local: il joue le rôle de Père Fouettard aux fêtes patronales et est très actif dans la société de gilles. Il fait l'unanimité auprès de tous de par sa gentillesse et est toujours souriant. 

Christian a introduit une demande de régularisation 9bis et a reçu un ordre de quitter le territoire en mars 2012 ; il y a un an et demi.
Son avocat a introduit un recours suspensif à propos duquel il n’a jamais reçu de réponse.
Le 2 septembre 2013, deux policiers sont venus chercher Christian pour lui faire "signer des papiers", en prétendant que, s'ils ne le voyaient pas tout de suite, "ça serait fini, il n'aurait plus ses papiers". 
Christian a été embarqué au poste de police d'Erquelinnes et a appelé un ami pour l'aider à y voir plus clair mais cet ami n'a pas pu le voir. 
Trois heures plus tard, Christian était embarqué en combi, toutes sirènes hurlantes, vers le centre fermé de Vottem. Il se sentait mal... et il y avait de quoi être mal effectivement, arrêté comme un criminel... 

Encore une! 
Tentative d'expulsion d'une personne parfaitement intégrée dans son quartier depuis des années.
Arrestation par la ruse, en plus alors que le recours en suspension est encore pendant et devrait normalement protéger contre une expulsion avant l'annonce de la décision.
Encore une de trop!

La solidarité s'organise

Très vite, les amis de Christian ont lancé une pétition disponible en ligne ici: https://www.lapetition.be/en-ligne/Aidons-christian-13344.html et qui rassemble plus de 700 signataires autour de cette conclusion: "Cette expulsion n'a aucun sens car au bout de 13 années de vie à Rouveroy, sa vie et ses amis sont ici. Dès lors, nous demandons à Madame la bourgmestre, aux mandataires communaux, à tous ses amis et amies de Rouveroy, de la commune d'Estinnes, à toutes les associations et individus qui ont à coeur la défense des droits des migrants, de se manifester pour que Christian soit régularisé et libéré immédiatement. Il n'a commis aucun délit, n' a fait que du bien autour de lui et il n'y a aucune raison pour qu'il reste emprisonné."


La société de Gilles de Christian a ensuite organisé un souper en son honneur le samedi 07 septembre à Rouveroy. Ce souper placé sous le signe de la solidarité avec Christian a permis des contacts avec de nombreux médias. Avant le repas, la bourgmestre d'Estinnes, Aurore Tourneur a pris la parole pour affirmer qu'elle soutenait Christian. Elle s'est engagée à écrire à Joëlle Milquet (ministre de l'intérieur) et Maggie De Block, qui a en charge la politique d'asile et de migration au sein du gouvernement fédéral. La plate-forme marche des migrants de la Région du Centre a adressé un message de solidarité et réclame avec tous les habitants de Rouveroy, toutes les personnes qui ont signé la pétition, la libération immédiate et la régularisation de cet habitant de Rouveroy. 

La plate-forme marche des migrants a aussi attiré l’attention sur le fait qu’il ne s’agissait pas d’un cas isolé. Les politiques migratoires du gouvernement fédéral visent à faire diminuer le nombre de demandeurs d’asile, à limiter les demandes de regroupement familial, à refuser le plus possible de régularisations pour les sans-papiers même si ceux-ci vivent depuis longtemps en Belgique et qu’ils collaborent positivement à la vie sociale et économique de notre pays. Nous avons déjà dû nous mobiliser pour des arrestations du même type dans les communes de La Louvière et de Manage. Nous savons que des faits comme ceux-là arrivent tous les jours dans toutes les communes du pays. 

Dès-lors, « la marche des migrants » de la Région du Centre s’engage à appuyer toutes les initiatives qui seront prises par les habitants et les mandataires politiques de la commune d’Estinnes. Il faut accentuer la pression et la mobilisation puisque le premier recours introduit par l’avocat de Christian a été refusé.

Des articles sont sortis dans la presse et des interviews de ses amis ont été diffusées sur les ondes radiophoniques. Christian est au courant et se réjouit de ce, qu'ensemble, nous faisons pour lui.


Dans la presse


Leur Père Fouettard risque d'être expulsé : tout Rouveroy se mobilise

Martine Pauwels, La Nouvelle Gazette en Ligne, 05/09/2013.

Belle histoire que celle de ce village qui décide de se mobiliser pour éviter que Christian Atkins, 51 ans, ne soit expulsé de la Belgique. Cet homme originaire de l’île Maurice, réside à Rouveroy (entité d’Estinnes) depuis 13 ans. Mais il n’a toujours pas de titre de séjour. Il n’émarge pas au CPAS et ne perçoit pas d’allocation. Il se débrouille en mutlipliant les petits boulots. Tout en pratiquant une gentillesse à toute épreuve. Il garde les enfants, fait les ménages, s’occupe d’une voisine aveugle. Et n’oublie pas de s’impliquer à fond dans la vie associative : il fait partie de la société de gilles « Les Bie d’Allès », participe à la procession de Saint-Médard et endosse chaque année le costume de... père Fouettard aux côtés de saint Nicolas. En février 2012, sa demande de régularisation a été refusée par l’Office des Etrangers. Et malgré un recours introduit, il a été interpellé ce lundi par la police et conduit au centre fermé de Vottem...

A lire, tous les détails de cette mobilisation villageoise dans nos éditions de La Nouvelle Gazette du Centre de ce vendredi. Si cette histoire vous touche, soutenez à votre tour Christian en signant la pétition en ligne sur https://www.lapetition.be/en-ligne/Aidons-christian-13344.html




"Rendez-nous notre Père Fouettard!"
Martine Pauwels, La Nouvelle Gazette version papier, 06/09/2013.
Voir l'article en pdf en cliquant ici 

Des habitants d’Estinnes se mobilisent pour un ressortissant mauricien menacé d’expulsion
Dépêche Belga reprise par plusieurs médias, 07/09/2013.

ESTINNES - Des habitants du village de Rouveroy (Estinnes), près de Binche, ont décidé de se mobiliser pour tenter d’empêcher l’expulsion d’un ressortissant mauricien, arrivé en Belgique il y a 13 ans.

Samedi, ils ont organisé un souper de soutien après avoir lancé une pétition il y a quelques jours.

L’homme en question habitait chez son oncle octogénaire et sa tante qu’il aidait à la ferme. Au sein du village de Rouveroy, il était très bien intégré, selon les habitants. Il venait notamment en aide à une voisine mal voyante et gardait fréquemment les enfants de ses connaissances, en plus de faire partie d’une société de gilles.

Début septembre, l’homme a été emmené par des policiers locaux. Il se trouve à l’heure actuelle au centre fermé de Vottem sous le coup d’un ordre de quitter le territoire. Son avocat a introduit une demande de mesure provisoire en extrême urgence. Mais celle-ci a été rejetée vendredi.

Selon les habitants du village, auxquels se sont joints des mandataires politiques locaux, il risque une expulsion au cours des prochaines semaines. Un programme d’actions de soutien devrait être décidé samedi soir.


Mobilisation à Rouveroy pour un sans papier menacé d'expulsion
Christine Borowiak, Daniel Barbieux, RTBF en ligne, 09/09/2013.

Intégré à Rouveroy et vivant dans cette charmante localité depuis quatorze ans, Christian Atkins, d’origine mauricienne, est aujourd’hui menacé d’expulsion. Du coup, les habitants de la commune et leur bourgmestre ont décidé de réagir et de se mobiliser pour essayer de lui permettre de rester en Belgique.

Dans un grand élan de solidarité, les habitants de Rouveroy, dans l’entité d’Estinnes près de Binche, ont organisé samedi dernier une soirée de soutien pour Christian Atkins. Ce dernier est un sans papier actuellement détenu dans le centre fermé de Vottem.

Cela fait quatorze ans que Christian vit en Belgique. Mais il n'a pas du tout suivi les procédures officielles en restant d'abord dix ans sans se manifester. Et, en 2009, quand il l’a finalement introduite, sa demande de régularisation a été refusée par l’Office des Etrangers. Et il est donc aujourd'hui en passe d'être expulsé vers son pays d'origine : l'île Maurice.

La bourgmestre d'Estinnes, Aurore Tourneur (CDH), a décidé de se joindre au mouvement de protestation. Elle va essayer de faire un maximum pour faire en sorte que le cas de Christian Atkins soit à nouveau analysé. Et elle compte beaucoup solliciter ses connaissances dans le milieu politique pour ce faire.


"Rouveroy, c'est chez moi!"
Wendy Reuliaux, La Nouvelle Gazette version papier, 09/09/2013.
Voir l'article en pdf en cliquant ici


Rouveroy: pour qu'Ah-Ting ne soit pas expulsé
Reportage de Jonathan Hannon et Nicolas Spada, Antenne Centre Télévision, 09/09/2013.

C’est tout un village qui se mobilise pour soutenir un de ses habitants. Habitant de cœur et non de droit, puisque Christian Ah-Ting, originaire de l’île Maurice, résidait à Rouveroy, dans l’entité d’Estinnes, alors que sa demande de régularisation avait été rejetée. Il a été emmené lundi dernier au centre fermé de Vottem. Depuis, les habitants de Rouveroy veulent montrer leur soutien. Ils ont notamment organisé un repas samedi pour se faire connaître et une pétition circule également sur internet.
Voir la vidéo en cliquant ici.


Belgique : un Mauricien menacé d’expulsion, la résistance s’organise 
Rédaction de Radio plus, www.defimedia.info, 09/09/2013.

Christian Ah-Ting a été interpellé et placé en détention au centre de Vottem en Belgique. Toute la région de Rouveroy, là où réside ce Mauricien sans-papiers depuis 14 ans, se mobilise contre une éventuelle expulsion.
L’association belge La Marche des Migrants a lancé une pétition en vue de venir en aide à Christian Ah-Ting, qui s’est bien intégré dans son village, selon les habitants. Le Mauricien est réputé pour sa gentillesse et toujours prêt à aider à voisine malvoyante et proposer ses services de baby-sitting aux habitants du quartier. 

Radio Plus a joint au téléphone de Belgique, lundi 9 septembre, Céline Caudron, porte-parole de l’association La Marche des Migrants, qui estime qu’il s’agirait là d’une « expulsion arbitraire » au cas où le Mauricien serait déporté.

Ecouter la bande-son en cliquant ici.

Estinnes: rencontre avec le cousin d'Ah-Ting
Reportage de Jonathan Hannon et Nicolas Spada, Antenne Centre Télévision, 10/09/2013.

Nous vous parlions hier de la mobilisation générée par le dossier Christian Ah-Ting à Estinnes. Originaire de l’Île Maurice, il a été conduit au centre fermé de Vottem le 2 septembre dernier, sa demande de régularisation lui ayant été refusée. Cela fait 13 ans qu’il vit en Belgique. Jonathan Hannon et Nicolas Spada ont rencontré le cousin de Christian Ah-Ting, un cousin qui habite à Rouveroy, dans l’entité d’Estinnes.
Voir la vidéo en cliquant ici.

Estinnes: Christian Ah-Ting s'exprime
Entretien exclusif de Jonathan Hannon, Antenne Centre Télévision, 10/09/2013.

Lors de cette rencontre, notre équipe a pu parler directement par téléphone à Christian Ah-Ting. Il se trouve toujours au centre fermé de Vottem mais malgré cela il a voulu confirmer son espoir de rester en Belgique. 
Voir la vidéo en cliquant ici.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire